AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Kumiko Yoshidako
Kumiko Yoshidako
Damned! Encore là! *o*
Damned! Encore là! *o*


Féminin
▌NMBR MSGS : 22
▌INSCRIPTION LE : 19/12/2009

▌AGE DU PERSO : 25
▌HUMEUR : Mélancolique
▌TYPE/RACE : Sorcière

▌I D E N T I T Y
n a t i o n a l i t é :: Anglaise
s e x u a l i t é :: Bisexuelle
r e l a t i o n s ::

Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] Vide
MessageSujet: Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]   Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] EmptyDim 17 Jan - 22:55

Cela faisait déjà quelques minutes que la jeune sorcière se baladait sur le sentier d'Hyde parc, menant dans la forêt. Vêtue de sa robe bustier d'un blanc immaculé dont le ruban sous la poitrine dessinait une jolie courbe, Kumiko parcourait ainsi, le regard vers l'avant, les pas qui la séparaient de la clairière. Pour le moment, elle errait parmi la verdure presque étouffante et humide de la saison. Tandis qu'avec une grâce infinie elle se penchait pour cueillir une violette, la demoiselle perçut du mouvement à quelques mètres. Des branches craquaient, les unes après les autres et un envol d'oiseau à l'endroit même mis tous ses sens en alerte. A pas de loup, elle continua sa route de plus en plus rapidement et arriva en plein milieu de la clairière, déserte. La lumière qui perçait les hauts arbres aux alentours brillait de milles feux, apportant au lieu une touche de mystère extrêmement attirant.

Elle posa sa main sur un arbre puis jugea bon de rester dans cette position encore un peu : histoire de savoir, si le pourquoi du comment reviendrait ici. Soudain, cette personne qui, pour des raisons inconnues était revenue, se trouvait dans son champ de vision. De profil, celle-ci ne pouvait distinguer la silhouette de la magicienne entre deux chênes. Un avantage, si l'on considérait la situation. Petite avec une interminable chevelure violine, l'étrangère se distinguait par une confiance en elle apparente. Sa carrure, son regard, tout imposait un certain respect. Sa tenue sombre accentuait une maturité mise en doute par sa taille et ses gestes demeuraient vifs. Par instinct de conservation, la blonde stagna en lançant d'une voix équivoque :

- Serais-tu perdue ?


Yoshidako fille prenait un plaisir évident à surprendre et déconcerter ce qui l'entourait. Depuis sa naissance, elle n'avait cessé d'intriguer de part son caractère assez singulier et ses paroles déroutantes. Olympienne, rien ne semblait pouvoir la mettre sur ses gonds ni la choquer. Elle était capable de rester des heures devant des scènes de tortures ou de désespoir sans ressentir ne serais-ce qu'un semblant de compassion et empathie. Colère restait un mot parfaitement exclu de son vocabulaire. Dans certaines conditions, elle pouvait ressentir de l'irritation, mais cela ne manifestait plus concrètement par une indifférence glaciale et mortifiante.

Même si cela n'avait pas toujours été le cas, sa personnalité frigide avait eu un impact conséquent sur sa vie sociale : disparition et répulsion totale de la plupart de ses amis, ceux qui sont restés le demeurent par intérêt souvent d'ordre sexuel, puis une chose en entrainant une autre, absence de sentiments sincères amoureux pour les deux sexes. Beaucoup se demandaient comment ses parents parvenaient à la supporter. Facile. Sa mère avait un caractère complémentaire et par conséquent adorait sa fille. Son père, quant à lui, après son accident de voiture, abusait de gentillesse envers elle et lui pardonnait absolument toutes ses réflexions. Une famille idéale en surface, donc.

- C'est une question comme une autre. Libre à toi d'y répondre si tes facultés mentales te le permettent.

Miko s'interrogea sur sa race. Vampire ? Sa peau n'était pas d'une pâleur excessive, cependant la couleur de ses prunelles, un mauve assez clair, demeurait remarquable. Les sang-froids ont pour caractéristique une teinte originale lorsqu'il s'agit des yeux. De même que ses traits fins et particuliers pouvaient également se rattacher à ce groupe. Néanmoins, il était midi passé et elle savait pertinemment que ces derniers n'essayaient pas de se promener en plein soleil au risque de voir leur pouvoir s'évanouir en une seconde. Ajoutons le manque d'élégance, associés aux buveurs de sang. Démon ? Aucune chance.

Sorcière ? Possible. Dans ce cas-là, sans doute de magie rouge, car ces derniers avaient une réputation d'exagération permanente, marron, généralement avides de puissance, ou noire, à l'aura inquiétante. Lycan ? Impossible, elle était trop petite et faible musculairement pour appartenir à cette tranche de personne bien que sa détermination avait l'air d'être conséquente. Chimère ? D'un regard superficiel, aucun détail animal, néanmoins cela pouvait être parfaitement envisageable. De toute manière, elle verrait bien par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seraphina Zeeman
Seraphina Zeeman
Damned! Encore là! *o*
Damned! Encore là! *o*


Féminin
▌NMBR MSGS : 18
▌INSCRIPTION LE : 10/12/2009

▌AGE DU PERSO : 31
▌TYPE/RACE : Soricère Hunter

▌I D E N T I T Y
n a t i o n a l i t é :: Américaine
s e x u a l i t é :: Hétérosexuel
r e l a t i o n s ::

Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] Vide
MessageSujet: Re: Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]   Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] EmptyLun 18 Jan - 0:09

Il était 11h lorsque je mis enfin les pieds à Londres. Il était temps, ce trajet en avion commençais vraiment à me filler les jetons. Laissez moi plus d'une heure dans un endroit clos – et ici qui surplombe l'océan- est ma claustrophobie n'est pas loin de me faire sauter de l'appareil, même sans parachute.
Lorsque mes pieds touchèrent le sol, toute phobie était partie en fumée.
Je pris un taxi pour me rendre à mon nouveau domicile. Je me félicitais d'après louer de chez moi, au moins je n'ai pas à perdre mon temps à chercher où déposer mes valises. Enfin pour ce qu'il y avait : une valise pas plus grosse que nécessaire pour mes vêtements et une secondes avec quelques brouilles pour le travail, appareil photo et tout se qui accompagne une bonne photographe, sans oublier mes quelques armes.
J'arrivais donc à mon nouveau chez moi vers 11h25, le temps de déposer ce qui me chargeait, prendre mon arme et sortir. Je n'allais pas commencer à rester enfermée à peine arriver.

Avant de partir, le chauffeur de taxi m'avait indiqué quelques endroits sympathiques de la ville. Mais pour le moment, il ne me fallait qu'un bon café comme compagnie pour visiter les lieux. Quand j'eu trouvé ce que je cherchais, je me mis à la recherche du cimetière. Oui parfaitement : le cimetière. Lorsque j'arrive dans une nouvelle ville c'est la première chose que je recherche. Pourquoi ? Tout simplement pour voir où il se trouve et sonder les tombes pour voir quel zombie je pourrais appeler si le cas devais se produire. Au moins je serais fixée sur leur état de décomposition et savoir s'ils me seront utiles à quelque chose.
Ce n'est pas que je ne respecte pas les morts, -paix à leur âme-, mais autant qu'ils servent à me sauver la vie plutôt qu'à nourrir les asticots.
On m'expliqua où il se trouvait, bien sur quand on demande un tel renseignement dites toujours que vous voulez vous recueillir sur la tombe d'un proche.
Il fallait donc que je traverse un parc avant de m'y rendre. Je me mis alors en route.
Pendant près de dix minutes il n'y avait pas le moindre bruit dans les parages, puis j'entendis des pas. Curieuse par nature –ou juste parano- j'allais vérifier qui cela pouvait être. Et je fus plus que surprise lorsqu'une jeune inconnue m'interpella. C'était donc elle que j'avais entendu ? Probablement puisqu'il n'y avait plus de bruit.

Au premier coup d'œil, elle me semblait plus grande que moi au niveau de la taille, mais je devais être la plus vieille en âge. Bien qu'elle n'est plus des traits singuliers aux jeunes filles innocentes, elle paraissait jeune et vieille à la fois. J'ai souvent rencontré des gens qui avait cette expression sur le visage, et la plus part du temps un passé peu commun en était la cause.
La voix de l'inconnue me tira des mes pensées. Etais-je perdue? Je jetais un œil au alentour et dû me résoudre que je l'étais sans aucun doute. Quelle classe qu'une hunter se perde dans un simple parc.

"En effet, je dois avouer que je me suis perdue."

A la deuxième prise de parole de la jeune fille, il était évident qu'elle ne devait pas avoir l'habitude de garder sa langue dans sa poche. Bienvenue au club dans ce cas.

"Mes facultés mentales sont assez développées pour tenir une conversation intéressante."

L'inconnue m'avait sans doute déjà reluqué de la tête aux pieds lorsque je commençais tout juste mon inspection détaillée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.from-dust-to-hell.com/index.php
Kumiko Yoshidako
Kumiko Yoshidako
Damned! Encore là! *o*
Damned! Encore là! *o*


Féminin
▌NMBR MSGS : 22
▌INSCRIPTION LE : 19/12/2009

▌AGE DU PERSO : 25
▌HUMEUR : Mélancolique
▌TYPE/RACE : Sorcière

▌I D E N T I T Y
n a t i o n a l i t é :: Anglaise
s e x u a l i t é :: Bisexuelle
r e l a t i o n s ::

Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] Vide
MessageSujet: Re: Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]   Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] EmptyMer 20 Jan - 18:00

Parfait. Franche et directe. Exactement ce qu'il fallait pour commencer une discussion intéressante. Un rictus qui pouvait s'associer à un sourire apparut sur les lèvres de Kumiko.
Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rencontré quelqu'un de nouveau dans sa vie, logique vue son mode de vie. Elle avait l'habitude de se lever, s'habiller, déjeuner puis de se rendre au parc à pied. Une petite ballade matinale la rendait de très bonne humeur et peu de personnes fréquentait la clairière du parc. Vers deux heures de l'après-midi seulement, elle se décidait à manger et se dirigeait vers Charing Cross pour trouver de quoi s'alimenter un peu.

Ensuite, elle rentrait chez elle la plupart du temps pour retrouver son clan ou ses "amis" du moment. Il arrivait parfois de faire avec sa mère des séances d'entrainement secrets, pour éviter que son père ne découvre la vérité. Alors, elle errait un peu partout toutes les deux et usait de leur don si semblable. Absorption et modification de sentiment. Etant une femme et sorcière accomplie, sa génitrice arrivait sans aucun effort à dilapider la colère, l'impatience ou l'excitation d'un passant. Elle affectionnait cet exercice parce qu'il la rapprochait de sa fille et lui permettait de rester active, car son rôle de mère au foyer "humaine" en apparence lui laissait peu le temps d'user son pouvoir. Quant à la jeune demoiselle, avec un peu de concentration une enfant qui venait de tomber, et dont le genou saignait un peu parvenant à s'arrêter de pleurer et à rire en moins de dix secondes. Pas mal pour son niveau de magicienne.

En civile parfaitement accomplie, Yoshidako informa son interlocutrice du plan de l'endroit :

" Dans ce cas, sache que la clairière où nous sommes est environ au trois quart de la forêt d'Hyde Parc. Pour retourner à l'entrée, il suffit de prendre tout droit derrière moi et de suivre le chemin jusqu'au bout. Le cimetière se situe près du lac, à ta gauche, tout droit pendant cinq minutes et à droite suivant un sentier. "


Elle avança vers l'inconnue et se plaça à quelques centimètres d'elle, qui ne bougeait pas.
Toute en la regardant droit dans les yeux, elle affirma :

" Cependant, le fait que tu ne connaisses pas ce parc, indique deux choses. La première que tu es sûrement nouvelle à Londres et la seconde que tu dois posséder une particularité singulière aux autres. Ce n'est que mon avis personnel après tout, je peux me tromper...
Quoique j'ai assez souvent raison. "


La blonde vint s'asseoir dans l'herbe non loin derrière elle, et cala son dos sur une grosse pierre dont elle avait bien l'habitude d'utiliser comme soutien anatomique. Sortant un carnet cyan coincé à l'arrière de sa robe avec un crayon à l'intérieur, la jeune femme commença à écrire quelques lignes à la suite des précédentes. En début de semaine, elle avait débuté un nouveau chapitre de son roman "Chrysalide" dont l'intrigue principale demeure un version moderne de l'histoire d'amour entre Éros et Psyché. Sa carrière d'écrivain était en pleine croissante, ce n'était pas des bestsellers mais elle parvenait à vivre de son métier. Auteur d'histoire d'horreur aussi bien que d'amour, sa notoriété était désormais reconnu parmi les "petits" romancier. Elle ne cherchait pas la gloire, juste à exprimer la folie de son imagination débordante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] Vide
MessageSujet: Re: Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]   Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre lumière et ténèbres [PV Seraphina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ t e a r s . in . h e a v e n :: ▬ london, le meurtre ne dort jamais :: ▌Brixton -